4200 nouveaux logements sionistes à Jérusalem-Est

Publié le par l'observateur

http://www.protection-palestine.org/IMG/jpg/colonie_lotissement_gf_100_m.jpghttp://www.partiantisioniste.com/images/stories/images/colonisation_israelienne.jpg

 

Il y a 4 heures, une dépêche de l'Agence France Presse annonçait la décision des autorités sionistes criminelles de construire 4200 nouveaux logements illégaux dans la partie Est de Jérusalem occupée. Cette décision, qui doit vue comme une nouvelle l'occasion pour les sionistes de pousser les Palestiniens à la violence, préfigure une nouvelle répression à un mois de la demande de reconnaissance d'un État palestinien.

 

Mais il ne faut pas s'y tromper, les Judéo-fascistes ont peur, et jettent par conséquent leur dernière force dans la bataille. Ils ont peur de voir un Etat palestinien, armé et solide, à leur porte. Ils ne pourront plus exterminer les Palestiniens à l'indifférence générale. En tant qu'Etat, la Palestine aura le droit de répondre à l'agresseur en vertu de l'article 51 de la Charte des Nations-Unis (légtime défense).

 

Cependant, avant de rêver de moment, pourtant inéluctable, il faut savoir que septembre prochain ne verra pas la création d'un État palestinien, car la demande au-près du Conseil de Sécurité verra très certainement le veto américain bloquer la procédure. Les Palestiniens pourront tout de même faire la demande au-près de l'Assemblée Générale, qui très certainement reconnaîtra l'Etat de Palestine. Mais cette dernière reconnaissance n'aura pas d'effet juridique au sens où l'AG n'a qu'un droit de recommandation.

 

Malgré tout, demeurent des mesures absolument nécessaires pour le bien-être des Palestiniens:

 

-L'expulsion TOTALE de tous les colons judéo-fascistes de la Palestine post-67.

-Le retour TOTAL de tous les Palestiniens expulsés en 1948.

-La destruction du Mur de ségrégation.

-Jérusalem-Est comme capitale de l'Etat de Palestine, nettoyé de tous les colons judéo-fascistes.

- Loi du Talion pour tout assassinat de civils Palestiniens.

Publié dans Palestine occupée

Commenter cet article