Algérie-Maroc 27 mars 2011: analyse. Public Equipes et arbitrage

Publié le par l'observateur

Algérie-Maroc-Medi1-TV-Botolive-Botolive.com-FIFA-FRMF-SocHier soir, la sélection algérienne a dû batailler dur pour venir à bout de la redoutable équipe marocaine. Avec cette victoire, le groupe est complètement relancé. Retour sur les points importants de ce derby tant attendu.

 

  • Le public: Dans un stade plein à craquer et dans une ambiance de feu, la sélection nationale a offert à son public un match très méritant sans toutefois être impériale. Près de 60 000 supporters ont fait le déplacement pour encourager les leurs et ont entretenu durant toute la rencontre une pression exceptionnel sur les joueurs marocains, qui ont semblé quelque peu déstabilisé par le vacarme produits par les supporters. L'ambiance était garantie: chants, fumigènes, applaudissements, sifflements. Bref la folie comme on l'aime. A souligner l'esprit fair-play du public annabi qui a su respecter le jeu et n'a à aucun moment crée de problème pour le bon déroulement de la rencontre. Les supporters marocains présents ont été très bien accueillis et respectés, ce qui est tout à fait normal. Coté ambiance et sportivité du public, je mets la note de 9/10

 

  • L'équipe marocaine: Ce match était abordé sans pression du coté marocain, du moins c'est ce que laissait entendre Eric Gerets, pour qui un résultat nul serait le bien venu. C'est donc en confiance que la sélection marocaine à entamé ce match. Mais très vite, dès la 5ème minute de jeu, l'arbitre siffle penalty pour une main de Hermach dans la surface de réparation. Transformé par Hassan Yebda, ce but allait fortement déconcentrer les joueurs marocains. En effet, se sentant victime d'une injustice, ils vont oublier de jouer et tomber dans le jeu des Algériens qui allaient constamment les provoquer dans des duels musclés. Ce début de match va beaucoup les pénaliser car aucune action construite ne sera signalée du coté marocain. Ils regagnent les vestiaires frustrés d'être passé à coté de ce début de match. La seconde mi-temps sera davantage intéressante. Les joueurs marocains combinent mais échoue à passer le mur défensif algérien. Pour la prestation marocaine, je mets la note de 5/10

 

  • L'équipe algérienne: Déterminée à gagner car le dos au mur, la sélection algérienne était absolument déterminée à arracher les trois points à Annaba. Les joueurs et l'entraîneur savaient que le match pouvait basculer sur une seule action. Et heureusement, cette action fut en faveur de l'équipe algérienne. La faute de main de Hermach ramène un penalty pour l'Algérie. Le Napolitain Hassan Yebda s'en charge, le transforme et permet à l'équipe algérienne de mener au score très tot dans le match. La suite sera une déception. A la 37ème minute, Ghezzal avait l'occasion de doubler la marque, mais sans succès. La seconde période sera entamée avec l'idée de tenir le résultat. Benchikha a maintenu son équipe dans un cadre défensif avec de très rares sorties offensives. La solidité défensive et l'expérience ont joués en faveur de l'Algérie qui a su maintenir le résultat, face à des Marocains très peu constructifs. La prestation algérienne ne mérite pas plus que 5/10.

 

  • L'arbitrage. C'est la grande polémique coté marocain. En effet, suite à la faute de main de Hermach, l'arbitre accorde un penalty qui a permis à l'Algérie ne remporter le match. Pour les marocains, c'est une erreur d'arbitrage qui a faussé le jeu. Qu'en est-il vraiment? Sur les images, on voit très clairement que le joueur marocain touche le ballon de la main. Était-ce volontaire? Je ne le pense pas. Mais cette faute est tout à fait sifflable. Le règlement FIFA laisse une marge d'appréciation à l'arbitre pour indiquer s'il y a penalty ou pas. La décision fut à l'avantage de l'Algérie et c'est tant mieux, on va pas s'en plaindre. Mais l'arbitre aurait très bien pu ne rien siffler du tout, ça aurait été tout autant contestable. Mais il est anormal de se focaliser sur ce fait de match. En effet, le Maroc avait 85 minutes de jeu pour égaliser et il n'a pas pu le faire. La défaite est davantage due à l'inefficacité marocaine devant le but qu'à la décision arbitrale. Pour le reste, match très rude, beaucoup de tacles dangereux des deux cotés. Sinon, d'une façon générale, je mets la note de 8/10 pour l'arbitrage.

Publié dans Sport

Commenter cet article

aziman 05/04/2011 21:26



La France n'est pas une démocratie, c’est une démocratie paternaliste autoritaire qui autorise des crimes d’Etat français
en afrique.


La démocratie française est un moyen de perpétuation d'un néocolonialisme meurtrier de la France en Afrique ou un système de l’industrie de la terreur exportée.


 


Le Makhzen est une dictature corrompues assujetties à l’Etat français et qui impose par la terreur, le silence et l’obéissance.


 


Le Makhzen organise des fraudes électorales.


 


Les violences terroristes néocolonialiste n’ont qu’un sens, maintenir la domination de puissances impériales. Comme il
fallait se résigner à accorder l’indépendance des peuples, autant l’octroyer formellement pour maintenir la dépendance par corruption interposée des élites locales.


 


Quant aux élites corrompues, l’argent qu’elles ont pu détourner avec la connivence complice des Etats impérialistes,
elles ont pris le soin de pouvoir prendre le large, les sommes colossales sont placées dans les paradis fiscaux.


 


Décrétés « indépendants » au cours du 20e Siècle, parler de pays néocolonisés semble plus pertinent au regard de la situation
du Maroc.


 


Le Maroc c’est le Sarko-Land, c'est la corruption généralisée.


La tyrannie et le sous-développement sont imposés par la France au maroc.


 


Le courage que la Diaspora MRE montera contre le makhzen à l’étranger est celui dont les marocains s’investiront pour demander la fin
immédiate le régime néocolonial.


L’oppression du citoyen revêt des formes essentielles: celle des instruments de la dictature néocoloniale.


 


La blogosphère et les forums et réseaux sociaux facebook sont les nouveaux moyens de résistance des MRE.


 


La dictature néocoloniale responsable de tous ses malheurs actuels: qui vont de la corruption généralisée à l’insécurité généralisée
(Journal Essabah publie des articles sur les criminels pour terroriser le peuple marocain, la société marocaine est criminogène ?????), en passant par la pauvreté
généralisée.


 


Pour refuser la corruption généralisée,
hémorragie des finances publiques au Maroc, pour exiger la fin
du néocolonialisme français, pour soutenir les pauvres, et pour préparer le nouveau Maroc, celle du socialisme,
rejoint le Mouvements des Jeunes Socialistes du Maroc.


 


C’est populiste de parler du danger de « l’immigration clandestine », du danger « d’un islamisme »
manipulé par les occidentaux, à ce point les européens sont ignorants ou « pragmatique » ????????????????????