Antoine Sfeir ou l'hypocrisie à l'état pure

Publié le par l'observateur

SFEIR.jpg

Le soi-disant spécialiste du monde arabe et directeur des Cahiers de l'Orient, Antoine Sfeir, a fini par révéler son hideux visage caché derrière le masque de l'intellectualisme depuis de trop nombreuses années. Considérant il y a peu qu'un pays qui accueille annuellement plus de 6 millions de touristes ne peut être un État policier, il se retrouve aujourd'hui face à ses contradictions et à l'obligation même de se justifier. En réalité, tout comme Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy au moins, A. Sfeir faisait partie des agents français de Ben Ali. Il fallait maquiller la dictature en échange de quelques doux services. Aujourd'hui que le vent a tourné, telle une girouette, il se fait le partisan de la critique. Mais il ne faut pas s'y tromper. Cet imposteur n'est intéressé que par l'argent et ne voit aucun intérêt à dénoncer la souffrance des Musulmans.  Vous voila maintenant M Sfeir dénué de toute crédibilité, alors rejoignez donc sans plus  tarder les poubelles de l'histoire.

 

 

Publié dans International

Commenter cet article