Flotille pour Gaza

Publié le par l'observateur

http://4.bp.blogspot.com/-wNTfyn5Uex0/ThBr3JCtsyI/AAAAAAAAABU/gls1Sbt7gCQ/s1600/346102-activistes-prennent-part-flotille-protestent.jpgDepuis la victoire démocratique du Hamas dans la bande de Gaza, l'entité sioniste et criminelle dénommée "Israël" a imposé à la population civile de Gaza un blocus d'une violence rarement rencontrée. Violant la totalité du droit international, notamment et particulièrement toutes les normes qui visent la défense de la personne humaine, "Israël" poursuit sa politique criminelle à l'indifférence générale, assassinant quotidiennement la jeunesse palestinienne. Privant les civils d'une vie digne et en sécurité, le blocus imposé, au delà du fait qu'il fut placé en violation du droit international, constitue un frein majeur à l'espoir d'une paix dans le conflit israélo-palestinien.

 

Plusieurs tentatives de briser ce blocus furent réalisées de par le passé, avec en summum le drame de la flottille turque qui fut attaquée par les criminels sionistes assassinant de sang froid neuf militants pacifistes turcs. D'autres tentatives furent tentées avec à chaque fois l'intervention de la marine israélienne dans les eaux internationales, ce qui une fois de plus viole la convention de Montego Bay sur la libre circulation dans la haute mer. Ces flottilles, toutes composées de militants pour les droits de l'homme et de marchandises de première nécessité à destination de la population civile de Gaza, ont permis sinon de briser le blocus assassin, du moins de révéler une fois de plus la politique criminelle caractéristique de l’entité sioniste. 
Cette semaine, plusieurs flottilles ont pris la mer à destination de Gaza, notamment à partir des ports grecs. Cependant, étrangement (!), plusieurs bateaux formant la flottille furent saccagés par de mystérieux inconnus. Et voila qu'aujourd'hui, nous apprenons qu'un des bateaux (américain) fut reconduit au port par les gardes côtes grecs. Empêtrée dans une crise qui ruine l'Europe, la Grèce semble avoir touché quelques dollars de la part des sionistes pour empêcher les flottilles de la paix de poursuivre leur chemin vers Gaza.

Mais ce ne sont pas ces vulgaires tentatives de déstabilisation qui viendront à bout de la ferme détermination des défenseurs des droits humains.La Grèce, pays où le chômage est une valeur nationale, aurait tout intérêt à ne pas vendre son âme aux marchands de la mort sionistes. Parce qu'au fond, mis à part son âme, la Grèce n'a plus rien en poche.

Publié dans Palestine occupée

Commenter cet article