L'intervention militaire en Libye: la soutenir ou la dénoncer?

Publié le par l'observateur

1368223_charrebelle_640x280.jpg

 

Je pense que l'intervention décidée par le Conseil de Sécurité doit être analysée à froid. Doit-on la soutenir? Doit-on la condamner? Voila deux questions qui méritent d'être posées. 

1) Premièrement, si l'on devait se limiter au droit international, ces opérations sont légitimes car elles émanent de l'organe exécutif de l'ONU. Comme le prévoit l'article 25 de la Charte, les décisions du Conseil doivent être acceptées et exécutées par l'ensemble des États membres de l'Organisation, y compris donc la Libye. Ce point est très important car il souligne la légalité des frappes militaires.

2) Deuxièmement, il faut absolument avoir à l'esprit que lorsque des avions de chasse bombardent des cibles militaires, ce n'est pas la France, la Grande-Bretagne ou les encore les États-Unis qui intervient, mais c'est la communauté internationale. En effet, il faut prendre connaissance de cet subtilité qui, à mon sens, change la façon de voir les choses. Les pays qui interviennent dans cette opération ne peuvent le faire que parce qu'ils ont reçus l'aval du Conseil de Sécurité. Dès lors, il convient de distinguer la Libye de 2011 de l'Irak de 2003, où là les USA étaient intervenus en violation du droit international. Le bourbier irakien était l'affaire des États-unis et du Royaume-Uni, uniquement.

3) Troisièmement, il faut remonter jusqu'à la première guerre du Golf  pour retrouver une telle opération militaire. A cet époque Saddam Hussein avait envahi le Koweit ce qui avait déclenché une opération sans précédent. En effet, une coalition mondiale s'était levée contre le dictateur et l'avait vaincu en quelques jours seulement. Je note cela pour souligner le fait qu'il n'existe que peu de cas où la communauté internationale ait intervenue suite à un mandat du Conseil de Sécurité. 

Donc au fond, il est encore trop tôt pour juger de cette intervention. Nous devons attendre la suite des évènements et le rapport de force sur le terrain. Ce qui est certain, toutefois, c'est que la communauté internationale peut s'ensevelir en Libye si ses frappes font des victimes civiles, car cela pourrait créer un climat de chaos, hautement profitable à Khadafi et ses partisans. 

Publié dans International

Commenter cet article

Hannibal Barka 24/03/2011 13:07



Non mais vous vous fichez de qui la?

L'intervention militaire en Libye est une honte! Combien d'enfants Libyens, de femmes et d'innocents vont-ils en encore massacrer du ciel? Est de puis quand l'intervention des nations unis est
elle crédible? Et pour qui se prend les USA et la France, pour venir imposer leurs loi comme ca?

Les nations unis, les USA et la France entre autres (gouvernements) s'en fichent éperdument de la liberté dans le tiers monde, ni de la sécurité des civiles ou de la paix, ce qu'ils veulent tous
le monde le sait,,,le jeu est dévoilé !

De tout cœur avec les libyens!



l'observateur 24/03/2011 14:07



Bonjour et merci pour votre commentaire. Ce que j'ai voulu dire c'est que cette intervention est légale selon le droit international, je ne fais aucun
jugement moral. Personnellement je suis contre les bombardements de la coalition et surtout contre l'intervention de l'OTAN. Il est clair que l'occident intervient pour mieux controler la région
et s'accaparer les richesses mais je pense qu'il faut tout de même souligner la légalité en droit de l'intervention.